luc tartar

Alix : A quoi tu penses ?

Agir : A l’inaccessible… Et toi ?

Alix : Je pense à tout ce qu’on va faire demain. Je pense au monde qu’on va construire. Aux choses qui vont changer. Je pense à l’avenir. Aux combats à mener. Aux montagnes à soulever. Aux victoires qui sont à portée de main. Je pense à l’amour plus fort que tout. Aux enfants qu’on va élever. Je pense à nos jours de bonheur. A tes gestes de tendresse. A ton sourire qui ne me quittera pas. Je pense que tu vas te relever – maintenant – parce que je t’invite à danser. Dans cette salle des pas perdus où nous sommes de passage. Agir regarde-moi. Est-ce que tu vois cette promesse de bonheur dans mes yeux ?

 

Mon Orient-Express, extrait.

Texte écrit en "résidence virtuelle" et en lien avec neuf classes de collèges et de lycées.

Future création Agnès Renaud, compagnie l'esprit de la Forge

 

Lien vers la plateforme : 

http://ccnmoe.opendigitaleducation.com/ 

 

Je me douche je me rase je me parfume et j’essaie d’arriver à l’heure. Sur le trajet je tâte mes poches. Cigarettes et préservatifs. Ouh là. Attention. Va pas sortir tes capotes en voulant lui offrir une clope. Bon. Cigarettes à droite et capotes à gauche. On y est. Je descends du bus et me dirige vers les manèges. Je la vois. Elle est là. Oufff. Canon. Calmos. Contrôle. Contrôle. T’excite pas maintenant tu vas tout gâcher. Cigarettes à droite et capotes à gauche. J’approche. Sourires. Salut. Bon Dieu ce qu’elle est belle ! Respire. Contrôle. Je sens l’autre en bas qui est en train de s’énerver. Respire respire respire. Qu’est-ce qu’on fait ?  

 

Roulez jeunesse !, extrait (Lansman Editeur)

Mise en scène Aude Denis, compagnie Par-dessus bord.

Avec Florence Masure et Olivier Brabant.

https://www.pardessusbord.com/roulez-jeunesse

 

Enrique : Tu le fais ?

Ayam : Et toi ?

Enrique : Si tu le fais je le fais.

Dulce : Qu'est-ce que vous faites ?

Ayam : C'est haut.

Enrique : Ne regarde pas.

Ayam : On dit qu'on jetait les gens ici.

Dulce : Ayam... vous allez sauter ?

Enrique : Ne regarde pas je t'ai dit.

Ayam : C'est Dulce. Elle a peur.

Enrique : Mais toi tu n'as pas peur... ?

Ayam : On jetait les gens. On a retrouvé des os...

Enrique : Des animaux...

Ayam : On a retrouvé des crânes aussi.

Enrique : C'était il y a longtemps. Personne ne sait ce qui se passait ici.

 

Ayam, extrait (Lansman Editeur)

projet de création Cécile Tournesol

 

http://www.lartmobile.com

brèves

projet A voix vives, avec l'association Littérature etc. et la Médiathèque départementale de Seine et Marne.

Projet A voix vives

Artiste associé confiné avec le Théâtre Le Grand Bleu

Petit balade clownesque dans le théâtre contemporain jeunesse